1ère partie :
Il était 3 heures du matin environ.

Mon ex était aux États-Unis pour un échange universitaire d’un an, il était 3 heures du matin environ chez moi, et je venais de passer les 10 dernières minutes à la harceler d’appels vidéo sur Facebook.

J’en pouvais plus de son comportement : ça faisait plusieurs jours que je sentais qu’elle avait changé, elle n’était plus la même.

Elle laissait mes messages sur Facebook avec un vulgaire “Lu”, alors qu’elle était très active : elle répondait aux commentaires des autres en moins de 2 minutes, et elle était presque toujours connectée.

Pendant les rares moments où elle acceptait de me répondre, elle était évasive, et son comportement ne lui ressemblait pas : j’avais l’impression de parler à une inconnue.

Je savais qu’il y avait un problème.

Elle a fini par répondre à mon appel, après des dizaines et des dizaines de tentatives...

…Mais elle n’avait même pas besoin de me parler pour que je comprenne.

En voyant simplement l’expression sur son visage, j’ai tout de suite su que notre relation avait déjà pris fin depuis plusieurs jours, mais que je n’étais juste pas encore au courant.

Je n’ai même pas voulu qu’elle termine ce qu’elle avait à me dire : j’ai raccroché - pris de rage - en lui balançant des mots horribles que je n’aurais jamais pensé lui dire un jour.

Le monde qu’on avait bâti ensemble pendant ces 3 dernières années était en train de s’écrouler sous mes yeux, et je me sentais impuissant, trahi.

Je n’arrivais pas y croire.

Je te jure, d’un coup d’un seul, tous nos meilleurs moments se sont mis à défiler dans ma tête… Pas elle, pas mon âme sœur, pas dans les bras d’un autre que moi.

Je n’ai pas réussi à dormir cette nuit-là, ni la suivante.

J’ai tenté de la raisonner pendant plusieurs jours, en lui faisant comprendre qu’elle était en train de faire une énorme erreur, mais en vain : rien ne pouvait lui faire changer d’avis.

Je ne comprenais plus rien, comment pouvait-elle me quitter sans aucune raison valable, après tous ces moments merveilleux qu’on a pu passer ensemble ?

Pour la première fois depuis 6 ans, je me suis mis à pleurer.

J’avais l’impression d’être au fond du trou.

Des moments simples que j’appréciais encore la veille comme aller manger avec des amis ou jouer avec mes neveux sont devenus des tortures insurmontables.

Je n’arrivais plus à me concentrer : j’étais présent physiquement, mais c’était tout, mon esprit ne pensait qu’a elle, à ce dernier appel qu’on avait eu et à ce qu’elle pouvait bien faire en ce moment, maintenant qu’on était plus ensemble.

Je me disais d’ailleurs que dormir allait m’éviter cette souffrance, mais je rêvais aussi d’elle !

J’avais besoin d’être seul pour réfléchir et comprendre pourquoi elle venait de gâcher notre relation en un claquement de doigts, mais en même temps, je faisais tout pour fuir chaque moment de solitude.

Je me suis même mis à fumer pour me sentir mieux, chose impensable pour moi.

J’arrivais à l’oublier le temps d’inhaler une cigarette, jusqu’à ce que je jette le mégot et que mes pensées m’envahissent à nouveau, avec encore plus de puissance.

J’en étais à ce niveau dans ma vie, accepter une parenthèse de 5 minutes de bonheur, tout en étant conscient que ma souffrance allait s’aggraver une fois cette parenthèse refermée.

Je n’étais plus que l’ombre de moi-même.

Je ne comprenais pas pourquoi je souffrais autant, j’avais déjà vécu d’autres ruptures avant celle-là, mais jamais ça n’avait été aussi fort.

Une idée a donc forcément germé en moi : la reconquérir.

Seul problème, elle était aux États-Unis…


2ème partie :
Traverser un océan par amour ?

Les vols pour New York partaient tôt le matin, et il faisait plutôt froid pour un mois de septembre.

Après plus d’une semaine à cogiter, j’ai finalement sauté le pas, et j’ai claqué en 5 minutes la totalité de mes économies pour traverser un océan en avion (alors que j’ai la thalassophobie… !  😬)

Évidemment, je n’ai pas prévenu mon ex de mon arrivée… et arrivé aux États-Unis, je lui ai simplement dit : “Je suis là dans 30 minutes”.

Elle était accompagnée d’une amie quand je l’ai vue, je pense qu’elle avait peur que je devienne colérique.

Quand elle a vu que je venais pour elle et non pour me disputer, elle a fondu en larmes avant de rire, et de me dire à quel point j’étais dingue de faire un truc pareil.

J’étais dans un pays que je ne connaissais pas, sans maîtriser l’anglais, avec un simple sac à dos en guise de valise, 100 dollars en poche pour la semaine et aucun endroit où dormir.

Mais sur le coup, je m’en foutais royalement, et j’étais prêt à dormir dehors.

Ce qui comptait pour moi, c’était elle.

On est allé dans un parc, on s’est assis sur l’herbe et on a commencé à parler de notre relation et des raisons qui l’ont poussé à me quitter.

Ces explications n’avaient aucun sens, et de toute façon, je ne voulais pas entendre ce qu’elle me disait.

Je ne pensais qu’à moi et à ma souffrance, et je me suis donc convaincu qu’elle était juste perdue et qu’elle avait besoin de temps.

Je me suis donc dit que j’allais faire tout mon possible durant cette semaine pour la remettre sur le droit chemin… 🙃

Et forcément, ça n’a pas marché.

Je suis rentré des États-Unis avec encore plus de questions que de réponses, et avec cette conviction qu’elle allait revenir vers moi tôt ou tard.

J’ai donc passé du temps sur les sites de reconquête amoureuse, et j’ai suivi un conseil qui disait que je devais faire comme si j’étais ami avec elle pour lui montrer que j'avais changé, et que c’était cool d’être avec moi…

… Alors même que le problème n’avait peut-être rien à voir avec moi.

J’ai tenu 3 mois à faire semblant, 3 mois à souffrir à chaque fois que je lui parlais et que je sentais qu’elle s’éloignait.

Jusqu’à ce jour où, épuisé, je lui ai dit que je ne comprenais pas son comportement.

Je lui ai balancé ces “4 vérités” au visage, puis on s’est bloqué.

Les jours qui ont suivi, j’étais seul et horriblement triste.

Je ne savais pas quoi faire maintenant que j’étais sûr qu’on ne se remettrait jamais ensemble, et j’ai donc commencé à faire des recherches pour me remettre de cette rupture.

4 ans plus tard, on est en 2020, je viens de passer plus d’un an à coacher des personnes pour les aider à récupérer leur ex (et je n’ai toujours aucune nouvelle de mon ex).

Cette année à coacher ces personnes m’a fait réaliser une chose importante : récupérer son ex est une (très) mauvaise idée.

On pense vouloir récupérer son ex par amour, mais en réalité, on veut récupérer son ex par peur.

On a peur de l’inconnu, peur de se retrouver seul, peur de ne jamais retrouver quelqu’un de bien…

C’est la peur qui guide nos actions.

Je vais prendre l’exemple de Sophie.

Sophie est une femme qui a pris un coaching avec moi en septembre 2020.

Elle voulait récupérer son ex, et comme à chaque début de coaching, je lui ai demandé pourquoi.

Elle m’a répondu : “Je ne retrouverais jamais quelqu’un d’aussi bien.”

J’ai donc creusé avec elle pour voir si cette relation apportait du bonheur à Sophie, et si son ex était vraiment quelqu’un de bien pour elle.

Sophie me disait qu’elle n’avait jamais été vraiment heureuse avec son ex, qu’elle angoissait souvent, qu’elle manquait de confiance en lui quand il sortait et qu’elle sentait qu’ils étaient incompatibles.

Dans les faits, ce n’était clairement pas quelqu’un de bien pour Sophie : son ex ne la respectait pas et elle passait plus de temps à subir la relation plutôt qu’à l’apprécier.

J’ai donc continué à creuser, cette fois-ci dans ses besoins et ses peurs.

Et c’est là que “Je ne retrouverais jamais quelqu’un d’aussi bien” a pris tout son sens.

Sophie avait peur de l’inconnu et avait un besoin affectif important : elle avec un type d’attachement anxieux.

Son ex arrivait parfaitement à combler cette peur et ce besoin, car malgré leurs mésententes et la toxicité de leur relation, son ex lui apportait de l’affection, et ils avaient des projets de vie en commun.

En creusant, tu peux être amené à découvrir que la relation que tu avais avec ton ex était une relation toxique, mais que tu t’y attaches, car ton ex t’apportait une sécurité dont tu avais besoin.

Quand mon ex m’a quitté, je me suis dit : “Qu’est-ce que je vais devenir sans elle ?”

J’étais perdu, je n’avais aucun repère.

Et c’est ça qui est le plus difficile après une rupture : se faire violence pour ne pas retourner avec son ex, malgré la tentation.


3ème partie :
Barricade tes portes après une rupture

Les semaines qui ont suivi ma rupture, j’étais dans une anxiété monstre 😫

Je ne savais pas quoi faire… Est-ce que je dois récupérer mon ex ou avancer ?

On n’avait vécu que 3 ans ensemble, mais pour moi, c’était dur de faire un choix… 

Je n’arrivais pas à entendre toutes ces personnes qui me disaient “tu trouveras mieux”, “elle ne te mérite pas”, “allez, y a pire dans la vie !”.

Il m’a fallu 3 mois avant qu’un événement me force a avancer : j’ai été pris de rage en voyant qu’elle s’éloignait toujours un peu plus de moi, je me suis mis en colère contre elle et on s’est bloqué.

Là au moins, c’était clair…

Mais pourquoi est-ce que je n’arrivais pas à me faire une raison et à avancer ?

C’est simple… notre rupture était ambiguë au possible.

Au moment de rentrer des États-Unis après avoir tenté de la récupérer, mon ex m’a dit au revoir de la pire des façons : elle m’a embrassé, et elle m’a dit je t’aime.

Comment veux-tu que je lâche prise après un moment pareil ? 😅

D’un côté, elle me dit qu’elle ne veut plus être avec moi pour une raison obscure, et de l’autre, elle m’embrasse et me dit qu’elle m’aime.

C’est ce moment d’ambiguïté qui m’a fait espérer pendant les 3 mois qui ont suivi mon retour en France, et c’est ce moment d’ambiguïté qui m’a mis dans une rage folle qui nous a amenés à nous bloquer mutuellement.

Si elle m’avait clairement dit que c’était fini, je suis convaincu que je n’aurais pas autant espéré que ça.

J’aurais peut-être essayé de la récupérer, mais je n’aurai pas attendu 3 mois pour commencer à avancer.

Où en es-tu dans ta séparation ?

Ne laisse JAMAIS une porte entrouverte après une rupture.

👉 Si tu sens que c’est ambigu, demande des explications claires à ton ex.

👉👉 Si ton ex ne sait plus quoi penser, mettez-vous d’accord sur un temps précis pour vous ressourcer, comme 30 jours par exemple et après quoi, décidez du futur de votre relation.

👉👉👉 Si ton ex ne veut faire ni l’un ni l’autre, bloque ton ex en lui expliquant ton choix.

L’incertitude et l'ambiguïté font partie des choses insupportables à vivre : tu ne peux pas te concentrer sur toi si tu ressens de l’incertitude ou de l'ambiguïté.

C’est la meilleure manière de passer à l’étape suivante, sans ça, tu resteras bloqué au même stade pendant un long moment.